examens
lymphoscintigraphie

Quels examens faire dans un centre de médecine nucléaire ?

Des examens, dont certains seront à réaliser en centre de médecine nucléaire, vont être parfois nécessaires pour établir un bon diagnostic et/ou pour vous faire opérer. Voyons ensemble de quels examens il s’agit !
Qu’est-ce que la médecine nucléaire ?

Il s’agit d’une spécialité médicale qui va permettre de diagnostiquer et de traiter un grand nombre de pathologies. La particularité de cette médecine, c’est qu’elle va utiliser des radioéléments (isotopes radioactifs). Ces isotopes émettent des rayonnements, comme les photons, les rayons alpha, ou les particules bêta-négatives.

Ce sont ces rayonnements qui vont permettre au médecin de voir et d’analyser le fonctionnement des organes et des tissus. Bien que la médecine nucléaire soit complémentaire de la radiologie et de l’échographie, elle offre des avantages certains. Elle permet par exemple la reconstitution d’images dynamiques, qui vont capter le mouvement au sein du corps observé, par exemple le débit sanguin. C’est notamment fort utile dans le cadre d’un lipœdème, qui implique souvent la présence de thromboses.

Il est possible de faire de nombreux examens en centre de médecine nucléaire. On peut y détecter des tumeurs, des inflammations, vérifier le coeur ainsi que le fonctionnement d’autres organes ou tissus (la glande, le foie, le cerveau et même les os).

Quel examen est recommandé dans le cadre du lipœdème ?

Dans le cadre d’un lipœdème, cependant, un examen est particulièrement indiqué. Il s’agit de la lymphoscintigraphie. Cet examen ne sera nécessaire que dans certains cas, notamment si votre lipœdème est à un stade assez avancé (2, 3 et 4). Il n’est en effet pas obligatoire pour diagnostiquer le lipœdème en lui-même.

Qu’est-ce que la lymphoscintigraphie apporte et pourquoi ne peut-elle s’effectuer qu’en centre de médecine nucléaire ?

C’est une méthode qui va permettre l’analyse minutieuse de votre état lymphatique, et déterminer ainsi la part de drainage dans les bras et les jambes. En d’autres termes, dans le cas d’oedèmes, l’examen permet de savoir si la cause est d’origine lymphatique ou non. Dans le cas du lipœdème en particulier, l’examen permet en outre d’évaluer la zone où le débit lymphatique est impacté, quelle qu’en soit l’origine.
A noter que pour cet examen, nul besoin de venir à jeun ou d’arrêter vos médicaments comme d’autres l’exigent.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *