conseils,  Lipoedeme

Faut-il opérer les lipœdemes au stade 1 ?

Malheureusement beaucoup de femmes atteintes du lipœdème pensent encore qu’il faut attendre après un diagnostic de leur pathologie et laissent leur lipœdème évoluer et s’aggraver avant de faire une opération pour la « rentabiliser ».

Nous allons vous amener quelques éléments de réponses pour vous démontrer pourquoi le lipœdème doit être pris au sérieux dès sa détection et traité le plus rapidement possible.

En premier lieu : deux points importants :

  • Un lipœdème peu visible à l’œil nu et peu avancé dans son développement est tout à fait opérable.
    Plus du tiers des patientes opérées par docteur Zwillinger souffraient du stade 1 du lipœdème.
  • Pourquoi attendre et rester pendant des années avec son mal-être, ses souffrances et ses complexes ?
    La tranche d’âge des patientes atteintes du stade 1 du lipœdème comporte majoritairement des personnes de moins de 35 ans.

Quelles sont les caractéristiques du stade 1 du lipœdème ?

Le stade 1 de la maladie présente un œdème léger des membres inférieurs, avec des articulations encore visibles et touche des zones peu étendues. L’aspect inesthétique des jambes ou des bras ne saute pas encore aux yeux bien que ces dépôts de graisse puissent représenter une gêne ou un complexe croissants.

C’est souvent à ce moment là de la maladie que beaucoup de femmes vont commencer à s’infliger des régimes alimentaires et des pratiques sportives intensives (et fréquemment en suivant malencontreusement les conseils de médecins qui n’ont pas décelé les signes du lipoedème).

Ces restrictions alimentaires et ces entraînements intensifs ne réussiront pas à arrêter la progression de la maladie, ils la réduiront au mieux et, la plupart du temps, au prix d’une grande fatigue et d’une culpabilité face à une apparente absence de résultats.

Quand les années passent, que d’éventuelles grossesses arrivent, et que la pratique sportive se fait moins intensive et plus espacée , il n’est pas rare qu’un lipœdème de stade 1 passe rapidement au stade 2, voir même au 3 !

Les symptômes sont assez variés (bleus qui apparaissent spontanément, gonflements, fatigabilité, difficultés pour des marches longues …) : en premier lieu vous n’aurez pas forcément des douleurs ou des lourdeurs à coup sûr mais un handicap progressif dans vos activités quotidiennes, dans vos déplacements ainsi que dans votre rapport au corps et à votre féminité.

Ne sous-estimez donc pas vos complexes et vos ressentis : même bénigne la maladie peut poser de vraies souffrances qui laisseront des séquelles sur votre perception de vous-même. Un stade 2, ou supérieur, engendre une opération et un suivi plus longs, lourds, coûteux et douloureux. Plusieurs opérations doivent même parfois être envisagées alors qu’une seule pourrait suffir pour traiter un stade 1 car à son début un lipœdème peut être moins « diffusé » et n’est souvent présent que sur une seule zone.

Nous vous conseillons de prendre à bras le corps votre lipœdème et de ne pas perdre des années empoisonnées par vos complexes et votre mal-être. Restez à l’écoute de votre corps et prenez soin de vous.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *