conseils,  opération

Anémie : conseils pour se préparer avant une opération.

Comme c’est souvent le cas pour une opération, l’opération du lipœdème est susceptible d’entraîner une anémie chez les patientes.

Ces anémies sont détectées très rapidement et des transfusions sanguines sont parfois mises en place en contexte post-opératoire par les services d’anesthésie de la clinique.

Un sang trop « fluide » n’est pas bon pour une intervention chirurgicale : il ne coagule pas rapidement et cela peut provoquer des hémorragies.

Il est capital pour le patient de ne prendre aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anticoagulants dans les 10 jours précédant l’intervention. Discutez en détails avec l’équipe médicale sur vos possibles traitements (actuels et passés) et vos antécédents médicaux. Il est crucial pour le patient de bien suivre les consignes du médecin et d’interrompre tout traitement non approuvé par le chirurgien avant l’opération.

Les aliments riches en fer et en vitamine K sont à favoriser.

Quelques conseils pour « épaissir » votre sang avant une opération

Si vous avez des tendances à l’anémie optez pour un changement de régime alimentaire 1 ou 2 semaines avant l’opération. Le sang met un certain moment à « forcir » et vous devez changer votre régime alimentaire et vos habitudes le plus tôt possible pour avoir de bons résultats.

En premier lieu : parlez en avec votre médecin, chirurgien, pharmacien ou à un spécialiste de la nutrition. Demandez toujours un ou plusieurs avis de professionnels avant toute prise de décision. Ils vous fourniront des instructions précises et vous orienterons dans vos choix d’aliments et de compléments alimentaires.

Consommez des aliments riches en vitamine K.
Limitant les risques d’hémorragie, vitamine de la coagulation par excellence, la vitamine K va aider à la synthétisation de protéines responsables de l’activation de plusieurs facteurs de coagulation. La vitamine K existe sous deux formes naturellement : K1 et K2. La vitamine K1 (connue également sous les noms phylloquinone ou phytoménadione) est présente généralement dans les aliments d’origine végétale (légumes à feuilles vertes, particulièrement aux feuilles vert foncé) et la vitamine k2 (qu’on appelle aussi ménaquinone), quand à elle, se retrouve plus dans les aliments d’origine animale. Il existe aussi une forme synthétique de la vitamine : K3 (aussi nommée ménadione).

Liste d’aliments riches en vitamine K

  • Tous types de choux (crus, cuits), épinards, feuilles de navet, pissenlits, betteraves, tous types de laitues, haricots, asperges, scarole, persil, brocolis, gombos, okras, bettes à carde, fenouils, myrtilles, edamame, kiwis, huile de colza, carottes, grenades, huile de soja …
  • Foies d’animaux, abats, fromages non écrémés, beurre et crèmes.

Evitez les certains aliments et produits riches en salicyates (cristallins incolores présents naturellement dans certains végétaux qui étaient utilisés, entre autres, comme précurseurs de l’aspirine pour lutter contre la fièvre).

Exemples de produits, médicaments et aliments riches en salicyates à éviter

  • Menthe et aliments mentholés (chewing-gum à la menthe, glace à la menthe, bonbons mentholés etc)
  • Alka Seltzer, aspirines, anti-inflammatoires non stéroïdiens, huile d’eucalyptus
  • La plupart des épices et herbes aromatiques (curry, anis, aneth, poivre de Cayenne, , thym, réglisse etc)
  • Les noix en général (amandes, pignons de pin, cacahouètes, pistaches etc.)

Hydratez-vous ! Une bonne circulation sanguine, un corps en bonne santé, c’est avant tout une bonne hydratation ! Adopter le réflexe de boire 8 grands verres d’eau par jour (1,5 litre environ).


Diminuez fortement votre consommation d’alcool car celui-ci a tendance à fluidifier le sang. Si possible optez même pour une abstinence totale en matière de consommation d’alcool les derniers jours avant l’opération. Bien évidemment de faibles quantités d’alcool ne vont pas entraîner une grande fluidité du sang mais si vous avez naturellement un sang peu épais il est préférable de prendre le maximum de précautions.


Abstenez vous de beaucoup consommer certains aliments comportant beaucoup d’acides gras oméga 3. Ces acides gras essentiels sont des nutriments excellents pour la santé et recommandés en temps normal MAIS ils fluidifient le sang et sont anti-coagulants. Il faut donc éviter d’en manger beaucoup avant l’opération. Par contre ces aliments seront très utiles APRES votre opération pour mettre en place une alimentation saine.

Liste d’aliments ayant beaucoup d’oméga 3

  • Les poissons, tout particulièrement les poissons non issus d’élevages et provenant de lieux naturels (saumon, hareng, maquereau, anchois, sardine, morue,…). Stoppez également vos cures d’huiles de poissons avant l’opération car les capsules et ampoules de ce type contiennent un taux énorme d’oméga 3.
  • Huiles de lin, huile de colza, la mayonnaise, les graines de chia, les graines de lin …

Consommez des aliments riches en fer

Le fer est un oligo-élément essentiel dans la création par l’organisme de l’hémoglobine et de la myoglobine.

Dans votre alimentation vous trouverez deux sources de fer :

  • Le fer « héminique  » qui représente 70% du fer présent dans notre corps. Une consommation de volailles, viandes, abats et poissons va augmenter votre taux de fer héminique.
  • Le fer « non-héminique » que l’on va trouver dans les végétaux (lentilles, haricots secs, tofu, flocons d’avoine, figues séchées, etc) et les œufs. Ce type de fer est moins bien absorbé par l’organisme. Son absorption va notamment dépendre des autres aliments du repas : les aliments riches en vitamine C aideront grandement à fixer ce fer tandis qu’une consommation de thé importante va freiner la fixation du fer et risque même de faire chuter le taux de fer dans l’organisme.

Pour plus d’informations complémentaires demandez conseils à un ou plusieurs professionnels : faites part de vos régimes alimentaires, des posologies de vos médicaments si vous suivez des traitements.

Avant, pendant l’opération et après : votre taux de fer sera toujours contrôlé.

L’anémie et l’opération du lipœdème

Avant l’intervention si l’on constate une anémie chez vous (pâleur , fatigue, niveau de fer trop bas.. ) une prescription de fer vous sera faite sous forme de comprimés à prendre (un traitement systématique durant un mois).

Des perfusions de fer additionnées d’ E.P.O. (EPO, connue également sous le nom d’erythropoïétine, une hormone qui augmente le taux de globules rouges dans le sang naturellement produite par nos reins, foie, cerveau et l’utérus) pourront également vous être administrées par l’anesthésiste si besoin.

Juste après l’intervention un test « hémocue » (aussi appelé « hémoQ ») est réalisé pour vérifier votre taux d’hémoglobine : une goutte de votre sang est analysée en quelques secondes par une petite machine du médecin. Si celui-ci est trop bas une perfusion peut être envisagée.

En cas d’anémie trop importante une intervention est susceptible d’être reportée.

Une prise de sang est effectuée une semaine après l’intervention : si le taux de fer est trop bas une prescription de fer vous sera faite.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *